Velfero

Le blog QVT et Bien-Être au travail
Lifestyle

Découvrez pourquoi vous avez de grandes chances d’avoir mal au dos !

Souvent négligées avant d’en être victime, les douleurs chroniques du dos (cervicalgies, lombalgies, etc…) deviennent un réel handicap si elles ne sont pas traitées. Et bien évidemment, les traitements médicamenteux classiques ne se concentrent que sur les symptômes, pas sur la cause.

84%.

C’est la proportion de la population qui a ou aura mal au dos dans un futur proche. Dit comme ça, cela paraît énorme mais nos styles de vie sédentaires, centrés sur la recherche du confort nous rapprochent toujours plus de ces douleurs principalement issues d’un déconditionnement rachidien de plus en plus présent. Le mal au dos est la principale cause d’incapacité de travail et la plus commune en ce qui concerne l’absentéisme en entreprise*.

S’arrêter ? Mauvaise idée !

Le réflexe de toute personne ressentant des douleurs rachidiennes sera de s’arrêter, de se reposer, car le mouvement cause en apparence la douleur. C’est la plus mauvaise idée que vous puissiez avoir ! En effet, mettre en pause vos activités quotidiennes le temps que la douleur disparaisse aggravera le déconditionnement musculaire qui est à l’origine même de votre douleur. Il faut en réalité faire tout l’inverse, pratiquer ou repratiquer une activité physique et sportive, afin de remuscler cette zone qui vous fait souffrir.

Bougez !

Dans un premier temps, contactez un kinésithérapeute dont le travail sera de faire disparaître la douleur grâce au mouvement, puis rapprochez vous d’un professionnel de l’activité physique comme un préparateur physique qui saura mettre en place des exercices adaptés et des astuces pour coller au plus proche de vos contraintes journalières/hebdomadaires. Le mal au dos n’est pas une fin en soit, agissez pour améliorer votre qualité de vie.

Vous en avez assez du mal de dos ? Parlons-en !


Sources:

*Management of low back pain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *